bandeau imageDRJSCS Occitanie

DRJSCS Occitanie

Newsletter
Retour à la page d'accueil

Intégration des immigrés

Appel à projet relatif à l’accueil et l’accompagnement des étrangers primo-arrivants

La Direction de l’Accueil et de l’Accompagnement des Etrangers et de la Nationalité (DAAEN) du ministère de l’intérieur a défini les priorités de la politique d’intégration à décliner pour 2017 en Occitanie.

Parution du Cahier de la DRJSCS n° 14

Paru en décembre 2015, ce numéro des Cahiers de la DRJSCS présente un état des lieux en (ex) Midi-Pyrénées des actions et dispositifs à l’attention des primo-arrivants.

Programme régional 2015/2016 de de formation des acteurs de l’intégration au droit des étrangers

Dans le cadre de la politique régionale d’intégration, la DRJSCS du Languedoc-Roussillon propose en partenariat avec le CICADE six sessions de formation en droit des étrangers et en droit de la famille international.

Grille d’évaluation des actions "intégration" - BOP 104/2015

grille et guide d’évaluation à destination des porteurs de projets

Les immigrés âgés en Languedoc-Roussillon - Repère synthèse n°9 - INSEE / DRJSCS

En 2009, le Languedoc-Roussillon compte 234 000 immigrés, soit 9 % de sa population. L’histoire de la région en matière d’immigration permet de comprendre le profil actuel de la population immigrée âgée.

Programme régional d’intégration des populations immigrées (PRIPI)

Le PRIPI de la région Languedoc Roussillon a été élaboré en 2010, dans le cadre d’un travail partenarial. L’amélioration des conditions d’information des populations immigrées en matière de droit au séjour et à la nationalité, figurant parmi ses actions prioritaires, la DRJSCS a réalisé ce document d’information destiné aux acteurs intervenant en direction des populations immigrées.

Programme régional d’insertion des populations immigrées (PRIPI)

L’article 146 de la loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale prévoit l’élaboration dans chaque région d’un programme régional d’insertion des populations immigrées (PRIPI). La démarche initiée il y a un an en application d’une circulaire du 24 novembre 2003 trouve ainsi un fondement législatif.