bandeau imageDRJSCS Occitanie

DRJSCS Occitanie

Retour à la page d'accueil
>Jeunesse >Vie associative >Les associations en pratique >L’association employeur >Devenir employeur, les questions préalables incontournables

Devenir employeur, les questions préalables incontournables

Article L’association employeur 26/08/2010

De quelles compétences ai-je besoin ? quel avenir imagine l’association ? Les bénévoles apportent des compétences et des savoir-faire à l’association. La création d’un emploi passe donc par la question : quelles compétences supplémentaires doit m’apporter le (la) salarié(e) ? Une embauche implique également une réflexion à plus long terme : comment vont évoluer les projets et les besoins de l’association ? La question de l’avenir du poste et du besoin doit être posée en parallèle de celle de l’avenir du salarié. N’oubliez pas de vérifier ce que disent les statuts de l’association sur l’embauche éventuelle d’un salarié.

Embaucher un salarié, combien ça coûte ? Il est indispensable d’évaluer le coût lié à l’embauche (salaires, charges, fonctionnement, frais de déplacement...) et de le mettre en parallèle avec les ressources et les besoins de l’association à moyen et long terme. Le coût total du salaire pour l’employeur, calculé au 28 février 2006 s’élève à : 956,06 salaire net (salaire qui sera versé au salarié) 261,85 retenues cotisations salariales 196,81 cotisations patronales soit un total de 1 413 euros mensuel.

Le salarié n’est pas un "bénévole rémunéré". Les bénévoles portent et animent le projet de l’association. Ils peuvent s’appuyer sur des salariés pour la mise en oeuvre d’actions liées au projet. La définition du projet politique de l’association est de la responsabilité de l’association et donc de son assemblée générale. Les instances (conseil d’administration, bureau) sont élues pour mettre en oeuvre les décisions. Les salariés sont rémunérés pour les compétences mises en oeuvre pour réaliser les orientations prises.

Recruter un salarié : un changement créateur de richesses. L’arrivée d’un salarié doit apporter une plus-value mais a des conséquences au niveau :
- matériel le salarié aura besoin d’un bureau, de fournitures diverses, d’une ligne téléphonique...
- organisationnel par rapport au travail mené par les bénévoles, quelles vont être les missions et responsabilités du salarié ? Avec qui va-t-il travailler, et à qui va-t-il rendre des comptes ? La rédaction d’un profil de poste permet de "mettre à plat" les réponses à ces questions et fournira un outil très utile lors de la phase de recrutement.

Devenir employeur : quelles responsabilités ? L’embauche d’un salarié doit correspondre à une volonté et un engagement de tous, même si c’est le président qui incarne l’autorité de l’employeur. Qu’une association devienne employeur ne la décharge d’aucune des obligations sociales ou fiscales liées à l’embauche (sur ce point, vous pouvez consulter le chapitre "en 7 points, les formalités de déclarations, les documents à établir, les affichages obligatoires").

Salariés et bénévoles : des intérêts différents, des missions différentes, pour la réalisation d’un même projet associatif. Le bénévole adhère au projet de l’association et s’investit sans contrepartie à sa réalisation. Le salarié est lié à l’association par un contrat de travail, ce qui le situe à une place différente de celle du bénévole. Toutefois, il est bien évidemment préférable que le salarié partage les objectifs de l’association.