bandeau imageDRJSCS Occitanie

DRJSCS Occitanie

Retour à la page d'accueil

Le parcours Animation Sport

Article Les aides à l’emploi 14/04/2010

Le PAS n’est pas un simple dispositif de bourse d’aide à la formation mais un dispositif d’accompagnement de jeunes en difficulté d’insertion sociale et/ou professionnelle, ayant un authentique projet professionnel. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 30 ans, en priorité issus de zones urbaines sensibles, de quartiers défavorisés ou de zones rurales en revitalisation.

Initié et mis en œuvre en 2006 par le Ministère de la Jeunesse et des Sports de Jean-François Lamour, en réaction aux violences urbaines de la fin de l’année 2005, ce programme est destiné aux jeunes de 16 à 30 ans, en priorité ceux des quartiers des Zones Urbaines Sensibles (ZUS).

Parmi ces jeunes, en difficulté, certains peuvent franchir le pas : pratiquer un sport puis devenir éducateur bénévole, fréquenter un centre de loisirs puis devenir animateur socioculturel ou sportif dans une maison de quartier.
Et l’idée de faire d’une passion son métier peut alors germer.

Le PAS se destine à des jeunes motivés pour l’encadrement des activités physiques et sportives (APS) ou des activités socioculturelles et qui peuvent justifier d’une première expérience dans l’animation. Une bonne condition physique et une pratique régulière des activités sportives est également souhaitée, notamment s’il s’agit d’encadrer des APS. Enfin, la situation civile et pénale de la personne doit permettre de viser les métiers de l’encadrement des APS au regard de l’article L.363 - 1 du code de l’éducation.

En quoi consiste le « Parcours Animation Sport » ?

Il est fondé sur un parcours individualisé de formations et d’expériences professionnelles destiné à conduire le jeune vers l’emploi. Chaque jeune est accompagné par un " référent " Jeunesse et Sports qui l’aide à définir un parcours adapté à son projet ; cet accompagnement constitue le " cœur " du PAS.

Les étapes du PAS

1 > Le repérage et la candidature

Il est effectué par les DDCS-PP, avec le mouvement associatif et le réseau de l’information et de l’orientation :

• Missions Locales,

• Bureaux Information Jeunesse (BIJ),

• Profession Sport,

• Pôle emploi,

• Centres de Ressource et d’Information des Bénévoles (CRIB)…

2 > L’entretien et l’admission

• Définition du projet du jeune (métier envisagé, catégorie d’employeur visée, type d’intervention souhaitée, type de public préféré, diplôme conduisant au métier…)

• Premier cadrage de son parcours :

>> définition d’éventuels besoins en pré-qualification,

>> remise à niveau ou accès direct à la phase de qualification, conduisant à un diplôme du ministère des sports.

• Admission dans le dispositif validant ce « parcours ».

3 > La phase éventuelle de pré-qualification

Déterminée à partir du parcours antérieur du jeune (scolaire, bénévole, professionnel…) et de son projet, cette phase peut comporter, en s’appuyant éventuellement sur un contrat d’insertion dans la vie sociale (CIVIS) :
• des stages de mobilisation/motivation, une mise à niveau sur les savoirs de base,

• des certifications intermédiaires telles que le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animation (BAFA),

• le Prévention Secours Civiques 1 (PSC1),

• le Brevet de Surveillant de Baignade (BSB),

• une sensibilisation à l’animation et à l’encadrement des APS,

• une connaissance de l’environnement professionnel, de la pédagogie et de la sécurité,

• le niveau technique nécessaire à l’entrée en formation qualifiante (diplômes fédéraux, CQP).

4 > La phase de qualification (emploi/formation avec alternance)

Cette étape, de 12 à 24 mois, a pour objectif de préparer à un diplôme du Ministère des Sports, dans le cadre d’une formation en alternance :

• les tests d’accès à une formation diplomante ;

• une alternance entre entreprise et centre de formation à raison de 20 h de travail par semaine en moyenne sur l’année.

Selon la situation du jeune et le statut de l’employeur, plusieurs types de contrats aidés peuvent être utilisés dans le cadre du PAS. Ils sont destinés à assurer aux jeunes leur situation sociale au cours de leur formation et à leur donner une réelle expérience professionnelle, un contrat de travail :

• CIVIS,

• Contrat Unique d’Insertion (CUI) - Contrat d’Accompagnement à l’Emploi (CAE),

• Contrat de Professionnalisation,

• Contrat Initiative Emploi (CIE),

• Contrat d’Apprentissage,

•CDD, CDI…

5 >L’accompagnement vers l’emploi

Après l’obtention du diplôme, le référent accompagne le jeune vers l’emploi en fin de contrat.

Les financements du PAS

Les frais pédagogiques sont pris en charge par le dispositif. selon un % variable selon les cas.
En complément du Ministère des Sports et en fonction des statuts, des orgnismes tels que le Conseil Régional (pour les demandeurs d’emploi), les OPCA (Uniformation et AGEFOS-PME) peuvent aussi intervenir sur les frais annexes (hébergement-déplacement).

Les correspondants départementaux et les référents pour le PAS

Dans chaque département, un correspondant départemental du PAS se tient à la disposition des usagers. Pour obtenir les coordonnées des services, cliquez sur ce lien.
De plus, chaque jeune a un référent PAS (parfois distinct du correspondant)

Le rôle du référent PAS

C’est un personnel technique et pédagogique relevant des DDCSPP ou de la DRJSCS (Ministère des Sports ou Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie Associative) qui aide chaque jeune à construire un parcours de formation cohérent et adapté. Il a pour mission de :

• amener le jeune dans le dispositif,

• l’aider à formaliser un projet professionnel,

• définir avec lui un parcours de formation,

• contribuer à la recherche d’un employeur qui favorise le double projet d’insertion dans la vie professionnelle et de qualification.

Pour en savoir plus...

Les correspondants PAS en Midi-Pyrénées

A télécharger

Fiche de candidature PAS

Fiche de candidature PAS (missions locales)