bandeau imageDRJSCS Occitanie

DRJSCS Occitanie

Retour à la page d'accueil

Qui sommes nous ?

Article Présentation de la DRJSCS Languedoc-Roussillon 14/04/2010

La « DRJSCS » Languedoc-Roussillon :
pour renforcer l’action de l’Etat en faveur de la cohésion sociale

Adresse et coordonnées

La « DRJSCS » Languedoc-Roussillon :
pour renforcer l’action de l’Etat en faveur de la cohésion sociale

La cohésion sociale, c’est la capacité de la société à assurer le bien-être de tous ses membres. Et c’est dans cet esprit que sont créées les DRJSCS : elles fédèrent les différents services de l’Etat afin d’optimiser les moyens en faveur de la cohésion sociale.
Objectif : offrir un meilleur service public pour tous et au meilleur coût.

Qu’est ce que les DRJSCS ?

• Les DRJSCS sont de nouvelles directions régionales ;

• Elles fédèrent les différents services de l’Etat dont l’objectif commun est de renforcer le lien social. Elles regroupent ainsi les pôles sociaux :
des directions régionales des affaires sanitaires et sociales (DRASS et DDASS) qui sont tournées vers les publics les plus vulnérables ;

    • des directions départementales et régionales de la jeunesse et des sports (DRJS) qui ont vocation à faciliter l’accès de tous aux activités sportives et aux loisirs éducatifs dans une logique de promotion sociale ;
    • et des directions régionales de l’Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des chances (ACSé) dont la mission recouvre la lutte contre les discriminations et la cohésion territoriale dans les territoires de la politique de la ville.

• Elles constituent l’une des 8 structures de la nouvelle organisation régionale de l’Etat.

LES PRINCIPES FONDATEURS DES DRJSCS :

• l’égalité dans l’accès aux droits entendue comme non-discrimination ;

• l’autonomie entendue comme développement personnel ;

• la dignité entendue comme reconnaissance ; la participation entendue comme engagement.

LES PRINCIPES FONDATEURS DES DRJSCS :

• l’égalité dans l’accès aux droits entendue comme non-discrimination ;

• l’autonomie entendue comme développement personnel ;

• la dignité entendue comme reconnaissance ; la participation entendue comme engagement.

Quels sont les bénéfices attendus et pour qui ?

Plus de lisibilité

Les DRJSCS sont désormais l’interlocuteur « unique » …

• des partenaires de l’Etat en région dans le domaine de la cohésion sociale : les DRJSCS sont notamment présentes au conseil de surveillance des Agences Régionales de Santé (ARS) et sont garantes du maintien du lien entre le social et la santé.

• du mouvement sportif au niveau régional : les DRJSCS sont chargées de la mise en œuvre des orientations du Centre National pour le Développement du Sport (CNDS) ; elles pilotent et coordonnent les priorités de l’Etat en matière de promotion du sport pour le plus grand nombre et pour le sport de haut niveau (avec les Directions Départementales de la Cohésion Sociale (DDCS) ou les Directions Départementales de la Cohésion Sociale et de la Protection de la Population (DDCSPP) ;

• des préfets de département (et des directions départementales) ;


Plus d’efficacité

• L’Etat se positionne comme « assemblier » de projets et d’acteurs.
L’Etat représente l’intérêt général : il reste le fédérateur légitime des actions dans ce domaine et renforce ici son rôle d’animateur. Il assure aussi bien un rôle d’appui technique aux projets qu’un rôle d’expert.

• Le périmètre d’activité des DRJSCS englobe tout le champ de la cohésion sociale.
Les DRJSCS portent l’ensemble des politiques publiques en matière sociale, sportive, et destinées à la jeunesse, la vie associative et l’éducation populaire (cf. encadré).
Elles continuent par ailleurs d’exercer les fonctions classiques de DR (protection des usagers, des personnes les plus vulnérables, formations, etc…).
En regroupant ces domaines jusque-là éclatés entre plusieurs services, les DRJSCS optimisent les moyens au service de la cohésion sociale.

• des représentants des collectivités locales qui sont des acteurs essentiels de la cohésion sociale ;

• et des multiples opérateurs des actions sociales de la politique de la ville pour la mise en œuvre des actions relevant de l’ACSé.

Les 3 grands domaines d’intervention des DRJSCS :

• Les politiques sociales : la prévention et la lutte contre les exclusions, la protection des populations vulnérables, l’inclusion sociale des personnes handicapées, les actions sociales de la politique de la ville, la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité des chances, la formation et la certification dans le domaine des professions sociales et de santé non médicales, la demande de logement social et l’insertion sociale et professionnelle des personnes vulnérables et des jeunes.

• Les politiques de jeunesse, de vie associative et d’éducation populaire : l’information des jeunes, leur engagement dans la société, leur intégration,le développement de l’autonomie, la mobilité internationale, la qualité éducative des loisirs collectifs des enfants et des jeunes et la sécurité des usagers (notamment mineurs), la formation et la certification dans le domaine de l’animation, la promotion de l’éducation populaire aux différents âges de la vie, le développement de la vie associative, la formation et la reconnaissance des bénévoles et la promotion du volontariat.

• Les politiques sportives : l’accès à la pratique sportive, le sport de haut niveau et le sport professionnel, la formation et la certification dans le domaine des activités physiques ou sportives, le développement maîtrisé des sports de nature,le développement de la médecine du sport, la prévention du dopage et la lutte contre les trafics de produits dopants, le recensement et la programmation des équipements sportifs, la prévention des incivilités et la lutte contre la violence dans le sport.

Contact
André MOULIN chargé de communication de la DRJSCS
andre.moulin@drjscs.gouv.fr - tel 04 67 10 14 97