Retour à la page d'accueil
>Cohésion sociale >Lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes >Lutte contre la pauvreté : résultats de l’appel à projets « actions des groupes de travail et des acteurs »

Lutte contre la pauvreté : résultats de l’appel à projets « actions des groupes de travail et des acteurs »

Article Cohésion sociale 5/11/2020

Le comité régional de sélection s’est réuni le 16 octobre dernier. Ce sont 67 projets qui ont été retenus sur les 105 dossiers déposés.

La stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté entend s’attaquer tout particulièrement à la reproduction de la pauvreté dès les premières années de la vie, garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants, assurer à tous les jeunes un parcours de formation leur permettant d’acquérir des compétences et de prendre leur indépendance, rendre les droits sociaux plus accessibles, plus équitables et plus incitatifs à l’activité et investir pour l’accompagnement de tous vers l’emploi.

Le contexte actuel vient renforcer les objectifs portés par la stratégie nationale auprès des personnes les plus fragiles.
En 2020, à côté des moyens financiers mis à disposition des territoires par le biais des conventions d’appui à la lutte contre la pauvreté et à l’accès à l’emploi, signées par les Préfets de département avec les Présidents des Conseils Départementaux (15 241 227 €) et les Présidents des Métropoles (1 800 000 €), des crédits complémentaires à hauteur de 1,8 millions d’euros ont été confiés en Occitanie au commissaire à la lutte contre la pauvreté placé auprès du Préfet de région pour donner des marges de manœuvre supplémentaires aux territoires.
Ces crédits régionaux vont permettre de soutenir des projets départementaux, régionaux qui s’inscrivent à la fois dans le cadre des objectifs de la stratégie et dans les travaux conduits par les groupes de travail thématiques de la région.

Pour assurer une couverture la plus large possible, la procédure d’appel à projets a été retenue en juin dernier. Les projets devaient s’inscrire dans l’une des quatorze des quinze thématiques de la conférence régionale. Sans être exclusives, un focus particulier a été porté sur des thématiques prioritaires :
-  L’obligation de formation des 16-18 ans.
-  Les expérimentations relatives au service public de l’insertion.
-  L’accès aux droits.
-  L’aide alimentaire.

A l’issue de la clôture de l’appel à projets fin juillet, 105 dossiers dont 82 % relevant du niveau département ont été reçus pour plus de 4 millions d’euros. Trois thématiques se sont particulièrement distinguées : l’aide alimentaire (37 dossiers), l’insertion des jeunes (19 dossiers) et l’accès aux droits (19 dossiers).
Le comité régional composé de la DRJSCS, de la DIRECCTE et du SGAR s’est tenu le 16 octobre dernier a retenu 67 dossiers dont 20 projets dans le cadre du plan d’urgence alimentaire porté par la DRJSCS. Le caractère transformant, innovant ou modélisant du projet a prévalu lors du choix des lauréats :
-  47 projets pour un montant de 1 773 049 € sur les crédits de lutte contre la pauvreté dont 76 % sont de projets départementaux.
-  20 projets pour un montant de 602 595 € sur les crédits relevant du plan d’urgence alimentaire dont 90 % sont des projets départementaux.

Certains projets ont également été intégrés dans les conventions d’appui signées cet automne.

Au final, ce sont 2 375 644 € de subventions qui vont être distribués sur les territoires de la région.

La liste des projets retenus est en annexe : en bleu les projets financés au titre des crédits de lutte contre la pauvreté, en vert les projets financés au titre du plan d’urgence alimentaire.

Liste des pièces-jointes