DRJSCS Occitanie

DRJSCS Occitanie

Retour à la page d'accueil
>Actualités >Campagne de lutte contre l’homophobie et la transphobie à l’école

Campagne de lutte contre l’homophobie et la transphobie à l’école

Article Actualités 4/02/2019

Prévenir les manifestations de l’homophobie et de la transphobie « ordinaires » dans les établissements scolaires, et faire acquérir à tous les élèves le principe de l’égale dignité des personnes, est une absolue nécessité pour assurer un climat scolaire serein pour tous.

L’homophobie et la transphobie touchent de nombreux élèves. Plusieurs enquêtes et études permettent de cerner les LGBTphobies dans les établissements scolaires*. Les insultes homophobes, souvent banalisées, demeurent particulièrement fortes : 18 % des lycéens ou étudiants LGBT déclarent avoir été insultés au cours des 12 derniers mois. Une enquête récente sur la santé des mineurs LGBT scolarisés révèle, en particulier chez les jeunes se définissant comme trans, un fort niveau d’appréhension face à l’École (qu’il s’agisse des pairs ou de l’institution) : l’expérience scolaire est perçue comme « mauvaise » ou « très mauvaise » par 72 % d’entre eux.

Ces chiffres témoignent d’un quotidien dont peu d’élèves osent parler, surtout quand ils en ont été directement victimes. L’institution scolaire doit donc porter un regard lucide sur cette situation et lutter contre l’isolement des élèves, qui est parfois renforcé par la difficulté à trouver du soutien dans le cercle proche. L’enjeu est grave, les conséquences de l’homophobie et de la transphobie sont connues :

  • le repli sur soi,
  • l’échec scolaire,
  • le décrochage, pouvant aller parfois jusqu’à des comportements suicidaires.

Prévenir les manifestations de l’homophobie et de la transphobie « ordinaires » dans les établissements scolaires et faire acquérir à tous les élèves le principe de l’égale dignité des personnes, est donc une absolue nécessité pour assurer un climat scolaire serein pour tous.
L’apprentissage du respect de l’autre est un enjeu majeur que Jean-Michel Blanquer a affirmé comme un des quatre fondamentaux qu’un élève doit apprendre dès l’école primaire : « savoir lire, écrire, compter et respecter autrui ».
En dénonçant les violences homophobes et transphobes, la campagne « tous égaux, tous alliés » véhicule donc un message positif qui invite à s’engager en faveur d’un climat scolaire plus propice au bien-être et à la réussite de chacun. Un regard de respect doit s’établir dans les établissements scolaires à l’égard des jeunes LGBT et le discours homophobe doit s’y trouver marginalisé et annihilé.

« Tous égaux, tous alliés »

Une campagne d’affichage dans tous les établissements du 2nd degré, des prospectus proposant des pistes pour s’engager au quotidien et devenir un « allié » des jeunes LGBT, un guide d’accompagnement pour les équipes pédagogiques sont accessibles en ligne.

Un service d’écoute et d’aide à distance " ecoute.contrelhomophobie.org " est accessible par téléphone au 0 810 20 30 40 ou 01 41 83 42 81, tous les jours de 8h à 23h, par courrier électronique et par chat.

Le 17 mai étant la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, cette date doit devenir dans les établissements scolaires un moment fort de solidarité avec les jeunes LGBT, de réflexion autour des questions relatives à l’orientation et à l’identité sexuelles et, plus généralement, inviter au respect de chacun par chacun. L’affirmation forte et sincère des valeurs de la République s’en trouvera confortée.

* étude de l’IFOP réalisée en 2018 pour la Fondation Jean-Jaurès et la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH)

| Pour aller plus loin...|

Consultez la page spécifique du ministère de l’Education nationale et accédez aux outils de communication